top of page

LA GENÈSE

DU SPECTACLE

La piscine

Yeshoua, Amour est son nom complète la trilogie L’Alpha et l’Oméga, entamée en 2010 avec le spectacle Ourra, le chemin des premiers apôtres, et poursuivie en 2015 avec Malkah, David et le temps des Prophètes. Si Yeshoua est le dernier volet de cette trilogie, il en est pourtant la pierre d’angle. Commençant précisément à la dernière scène de Malkah et se terminant avant la première scène d’Ourra.  Illustration de la 2nde lettre de Saint Paul Apôtre aux Ephésiens : « Ainsi donc […], vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même. En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint » (2:10-22)


 

Le choix de l’évangile de Jean fut d’abord le choix d’un « fil rouge », tels l’arbre de Ourra et l’étoile de Malkah, qui étaient des vecteurs structurants, des symboles importants.
Quel serait le symbole de Yeshoua ?
L’eau s’est imposée immédiatement, mais il fallait surmonter une difficulté : comment mettre en scène ce symbole ?

L’idée de la jarre de Cana est alors venue. Celle du premier signe. Celle de cette grâce donnée en abondance.

à travers sa narration, Jean provoque le lecteur à vivre la même aventure que ses personnages. Témoin oculaire direct, il met en scène une multitude de personnages attachants. Chaque lecteur peut s’y retrouver comme dans un miroir. Jean invite chacun à se mettre en situation, dans la peau de chaque personnage. Composé autour d’une succession de scènes, cet évangile poursuit un unique but, notamment par la présentation des sept signes sélectionnés par Jean (l’eau changée en vin à Cana, la guérison du fils de l’officier romain, la guérison du paralytique, la multiplication des pains, Jésus marchant sur l’eau, la guérison d’un aveugle-né et la résurrection de Lazare) :
« […] ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom. » (Jn, 20:31)


 

Dans le spectacle, le rôle-titre est celui de Jésus mais Matthias est le personnage principal !
Le spectacle démarre et finit à l’époque actuelle ; comme pour les précédents spectacles, c’est le caractère actuel de la parole de Dieu qui est présenté. Parole vivante qui nous interpelle aujourd’hui.

Eté  2018 : première étape d’un long processus. L’écriture du livret, début de composition des chants puis très vite la constitution d’une équipe. Présentation du projet en décembre 2018. Appel aux bonnes volontés, recrutement. Début des répétitions en septembre 2019. Guidée par l’Esprit Saint, cette aventure humaine rassemble aujourd’hui plus de 160 personnes, amateurs ou professionnels. Agrégation de talents exceptionnels où chacun apporte, comme le petit garçon de la multiplication des pains, sa contribution, quelle qu’elle soit, mais essentielle.

Yeshoua est un spectacle sur la Joie et l’Amour.

 

L'ange
Le technicien et Matthias
bottom of page